• Le paradis Perdu

    Le long fleuve de la vie

    Ne sera jamais tranquille

    Est maintenant tari

    Le lieu devient hostile.

     

    Brulé par le désir

    Calciné par la foi

    Les anges prennent du plaisir

    Dans la fournaise d’en bas

     

    A essayer de plaire

    Le luxe les a conquis

    A coup de billets verts

    Ont détruit le paradis

     

    L’amour ne s’achète pas

    Se donne au plus offrant

    Le cœur des hommes une banque

    Dont personnes n’est garant

     

    A force d’en vouloir plus

    On n’en a jamais assez

    Même le juste ce qu’il faut

    Est déjà dépassé

     

    Connaître ses limites

    Est fait pour s’arrêter

    Mais la vie est une suite

    De tant d’obstacles passés


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :